S'engager

DEVENEZ MEMBRE
>>

S'informer

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER
>>

Notre vision pour Lausanne

La vision politique des Vert'libéraux se reconnaît à deux axes :

Le respect de l'environnement: la civilisation humaine doit se développer dans une recherche d'équilibre avec l'environnement. Elle doit constamment s'attacher à protéger les ressources naturelles que sont l'air, l'eau et le sol. Chaque génération a la responsabilité de transmettre à la génération suivante une Terre qui soit un peu plus équilibrée et un peu plus saine que celle qu'elle a reçue.
Le respect de l'être humain: l'être humain a une place centrale sur la Terre. Libre et responsable de sa condition personnelle, il est ainsi mieux préparé à se comporter comme un acteur responsable du développement de la société. Son engagement nécessite des efforts personnels, qui méritent reconnaissance.

Environnement

Notre vision pour Lausanne

Environnement

L'aménagement du territoire joue un rôle central dans la consommation d'énergie et dans la qualité de vie. Un territoire bien aménagé doit minimiser les déplacements des habitants en mélangeant de manière intelligente les logements, les commerces et les bureaux et en créant un espace de vie convivial.

Les Vert'libéraux soutiennent le projet d'écoquartier des Plaines-du-Loup, mais souhaitent que ce projet ne reste pas isolé. Chaque nouveau quartier ou quartier réaménagé doit être pensé avec les mêmes objectifs.

La question des transports est non seulement une question liée à la préservation de la qualité de l'air, mais aussi à la santé. Pour ces raisons, les Vert'libéraux souhaitent une politique des transports qui favorise non seulement les transports publics, mais aussi et surtout la mobilité douce (marche, vélo, etc). De plus, il faut améliorer les connexions entre les différents modes de transports (mobilité douce, transports en commun, transports individuels).

Les Vert'libéraux souhaitent favoriser non seulement les énergies renouvelables, mais également l'efficacité énergétique et les économies d'énergie. Nous soutenons la politique de la commune allant dans ce sens – notamment l'alimentation de la ville en électricité provenant de sources renouvelables et le projet de géothermie à Lavey – et souhaitons la poursuivre.

Quelques propositions concrètes:

Extension de zones piétonnes
Construire un tunnel piéton direct entre la gare du Flon et la gare CFF
Augmentation des places de parc pour vélos tout en responsabilisant les cyclistes vis-à-vis du code de la route.
Faciliter les démarches administratives pour l'installation de production de toute forme d'énergie renouvelable ou d'économie d'énergie à Lausanne
Contrôle de l'efficience énergétique des bâtiments publics, contrôle des éclairages dans ces bâtiments. Encouragement à des mesures similaires dans les bâtiments privés
Développer l'apiculture à Lausanne, afin de contribuer à la préserver

Economie, finance et administration

Notre vision pour Lausanne

Economie, finances et administration

La régulation des activités en ville doit souvent conjuguer des intérêts contradictoires: désir de liberté économique, protection des employés et exigences de sécurité des clients. Dans tout cela, la liberté économique est souvent le parent pauvre, et surtout dans une municipalité de gauche, qui n'est pas pressée de récompenser l'effort. Il est nécessaire d'accorder plus d'importance à cette liberté, grâce à une bonne écoute entre les autorités politiques et les représentants de l'économie et grâce à une réduction de la bureaucratie, tout en garantissant une égalité de traitement entre toutes les entreprises.

Les Vert’libéraux Lausannois condamnent la gestion des finances communales qui ont creusé une dette colossale ces dernières années, alors que durant la même période, la dette cantonale, avec la gestion rigoureuse du conseil d’Etat des deniers publics, a baissé de près de 3/4. Une dette non maîtrisée n'est pas compatible avec le développement durable et peut mener à des catastrophes économiques telles que les connaissent plusieurs pays d'Europe, à commencer par la Grèce et l'Irlande. Plus proche de nous, la mauvaise gestion des finances bloque des projets en partenariat avec les communes voisines ou avec le canton. Les Vert’libéraux veulent une meilleure maîtrise des dépenses publiques et un budget équilibré.

Quelques propositions concrètes:

Diminuer le nombre de municipaux en passant de 7 à 5. Signez l'initiative populaire.
Mettre en place un mécanisme de frein à l'endettement
Freiner l'exode des gros contribuables en leur permettant de trouver des logements de haut standing, y compris pour les personnes âgées.
Séparer les casquettes de municipal et de président de la caisse de pension de la commune de Lausanne
S'opposer aux exonérations fiscales pour les entreprises venant de l'étranger qui, en outre, aggravent les problèmes liés à la croissance démographique.

Social, sécurité et santé

Notre vision pour Lausanne

Social, sécurité et santé

Une bonne politique sociale doit certes poursuivre l’objectif de permettre à l’ensemble de la population de faire face aux aléas de la vie, mais ne doit pas aboutir à une déresponsabilisation des bénéficiaires, ainsi qu’éviter que ces derniers se trouvent dans une situation de confort diminuant leur motivation à réussir par leur propres moyens.

La sécurité est un problème réel qui est trop négligé par la majorité actuelle. Ceci est vrai non seulement pour les individus, mais également pour les commerces. L'insécurité en ville (vandalisme, mendicité) devient un véritable problème pour ces derniers. En garantissant une plus grande sécurité en ville, les politiques peuvent rendre un grand service aux activités commerciales. Si le risque zéro n'existe pas, il ne faut néanmoins pas nier que la criminalité est en augmentation à Lausanne et que les autorités publiques doivent mener une véritable politique pour permettre à chaque citoyen de se promener en tout lieu et à toute heure à Lausanne sans se faire de souci. En particulier, les Vert'libéraux souhaitent lutter contre la mendicité organisée.

Le rôle d'une collectivité publique n'est pas de subventionner quelques grands clubs sportifs qui brassent déjà de grosses quantités d'argent, mais de favoriser la pratique d'activités physiques par ses citoyens, pour des questions de santé. Cela se fait, entre-autres, par le développement de la mobilité douce.

Quelques propositions concrètes:

Conditionner le versement du revenu d’insertion (RI) contre certains travaux d'utilité publique
Soutien aux Prestations Complémentaires pour les Familles, qui sont un système incitant les gens à s'en sortir par leur travail
Il faut développer l’accessibilité aux infrastructures existantes (terrains de sports, piscines et autres installations scolaires) et revaloriser la fonction de concierge en gestionnaire des bâtiments scolaires.