Une mobilité moderne & multimodale

Nous pensons qu’une mobilité moderne ne peut être qu’écologique et multimodale. En démocratisant l’accès à la mobilité électrique notamment par la multiplication des bornes de recharge, en remplaçant les bus à moteurs thermiques par des alternatives renouvelables, en créant de nouveaux parkings d’échanges connectés efficacement aux réseaux de transports publics et de vélos électriques en libre-service et en aménageant de nouvelles zones et voies réservées à la mobilité douce, nous pouvons faire du Grand-Lausanne un exemple de durabilité. De plus, avec un système de feux et de panneaux de signalisation intelligents, le trafic sera optimisé au heures de pointes et les différents modes de transports pourront efficacement cohabiter.

Une économie verte de proximité

Grâce aux innovations technologiques telles que l’aéroponie ou la culture hydroponique, il est désormais possible de créer des fermes urbaines. Nous souhaitons que l’agglomération lausannoise développe ce secteur en mettant à disposition des lieux en phase de réaffectation, tels que le stade de la Pontaise ou les halles nord de Beaulieu, à des entreprises actives dans l’agriculture urbaine. Grâce à la favorisation des circuits courts et du développement de l’économie circulaire, nous souhaitons que l’économie lausannoise devienne durable de proximité

La biodiversité en ville

Nous soutenons la renaturation de notre agglomération et la préservation de la biodiversité, en favorisant notamment les prairies fleuries, les espaces naturels et la plantation d’arbres fruitiers, tant pour lutter contre le réchauffement climatique que pour créer un environnement de qualité pour la population. Nous souhaitons que cette démarche soit accompagnée d’un programme visant à sensibiliser la population au bien-fondé de telles mesures. Nous estimons en effet que la préservation et le développement de la biodiversité en Ville fait partie des enjeux majeurs de notre décennie.

Des logements plus durables

40% des émissions de CO2 en Suisse étant générées par notre parc immobilier vieillissant et peu efficient sur le plan énergétique, il nous paraît urgent de mettre en place un plan ambitieux de rénovation des bâtiments. Ce dernier comprendrait notamment des incitations fiscales à la rénovation des bâtiments, la création d’un fonds de garantie pour soutenir les propriétaires investissant dans la rénovation de leur biens immobiliers et un encouragement à la mise en œuvre de nouveaux modèles tels que les contrats de performance énergétique.

Des centrales solaires participatives

Nous voulons que chaque citoyenne et citoyen ait l’opportunité de participer à la transition énergétique. C’est pourquoi, nous proposons la mise en place de centrales solaires participatives. La Ville mettrait ainsi ses toits à disposition de collectifs de locataires, qui détiendraient des parts dans ces centrales photovoltaïques. La facture d’électricité des locataires serait ainsi réduite en propotion de leur investissement. La production d’énergie s’en trouverait ainsi davantage décentralisée et surtout plus locale

Une iInnovation collaborative

Bien que l’EPFL et de nombreuses hautes écoles soient installées dans notre agglomération, cette dernière n’est malheureusement pas pionnière en matière d’innovation. Pour y remédier, nous voulons donc mettre en place un « urban lab » d’innovation et de technologies au sein duquel les instituts de recherche, les start-ups, les PME et les différents services de la Ville pourraient collaborer. Ce potentiel de collaboration entre acteurs privés et publics est une opportunité que les communes du Grand-Lausanne se doivent de saisir pour construire une agglomération plus innovante et tournée vers l’avenir.

Une administration efficiente

La digitalisation des services communaux doit être vue comme une opportunité d’offrir davantage de flexibilité – aussi bien aux usagers qu’aux collaborateurs. Nous encourageons en effet à repenser le fonctionnement de l’administration afin de la rendre plus moderne. Cela permettrait de faciliter l’organisation personnelle des habitants et d’améliorer l’efficience des services communaux. Bien-entendu, pour que cette transition se déroule convenablement, la mise en place de formations à l’innovation, au changement et au management digital sera nécessaire, notamment pour les chef-fe-s de service.

Une exemplarité communale

À l’heure des préoccupations climatiques et environnementales, les communes se doivent d’être exemplaires en matière de développement durable. Nous proposons d’instaurer une « Commission permanente de la durabilité » au sein du Conseil communal, d’instituer un bilan carbone des activités communales dans le rapport annuel de gestion et d’adopter une politique fiscale incitative pour les entreprises mettant en place des mesures visant à améliorer leur durabilité. Ces mesures participeront à l’atteinte de la neutralité carbone d’ici 2030

Une ville ouverte & attrayante

Nous estimons que l’agglomération lausannoise doit renvoyer l’image d’une Suisse progressiste et innovante. Les communes sont ainsi amenées à jouer un rôle prépondérant dans la lutte contre les discriminations et œuvrer pour une meilleure conjugaison entre vie professionnelle et vie familiale et garantir l’inclusion de toutes les communautés. L’agglomération doit par ailleurs gagner en attractivité, pour les touristes comme pour les habitant-e-s, avec des centres-villes animés et favorisant le commerce de proximité.